Faut qu’on conv’ #9 – Grimoire XIII placée sous un mauvais signe ?

Grimoire la convention toulousaine
48362685_1969812353106960_4848270044204892160_o

Bienvenue dans “Faut qu’on conv’ “, les articles sur nos expériences en conventions ludiques ! Vous trouverez ici nos impressions sur les événements de nos confrères joueurs. Aujourd’hui, retour sur Grimoire XIII : Superstitions. Bien sûr, cela sera tout à fait subjectif, donc n’hésitez pas à donner vos propres impressions en commentaires 😉

d20-2699387_960_720
d20-2699387_960_720

[Titre putaclic – Succès déverrouillé]

Vendredi

Tout comme l’année précédente, et en partie pour les mêmes raisons, je suis le seul dragon à faire le déplacement sur la ville rose. Toutefois, je ne suis pas parti seul ! Émilien, un copain rôliste bordelais est venu me chercher pour me covoiturer… avec 1h30 de retard dû à un double accident sur la rocade bordelaise… Cette 13ème édition, nommée “Superstitions”, commençait sous de mauvais augures…

Toutefois, une fois embarqué, aucun autre soucis sur la route, et Émilien m’a déposé à l’INSA vers 21h. Une fois encore, Arnaud m’a accueilli chez lui (mission de corruption “Cannelés” réussie). J’ai donc déposé rapidement mes affaires dans son appart’ et nous sommes allés rejoindre les autres orgas pour finir d’installer le gymnase. Car oui, à la différence de l’année précédente, la convention a lieu dans le -grand- gymnase du campus. Les orgas m’expliquent que principalement, ça les fait passer de 2 personnes pour la sécurité à 1, et donc une réduction des frais assez conséquente sur le week-end. De mon côté, j’ai peur de perdre la tranquillité des salles de l’année dernière.

Wifi : Et c’est le grand retour de votre star préférée… MOI ! Et oui, plus de 3 mois au placard depuis la dernière convention sur Tarbes… J’en pouvais plus moi !

Je retrouve une bonne partie de la joyeuse équipe que j’avais rencontrée l’année dernière et je fais connaissance avec quelques nouveaux. Quelques coups de main plus tard, on va se poser pour un petit temps convivial, et je profite pour distribuer les flyers des XXèmes Rencontres Ludiques du Dragons Libournais. On va rapidement se coucher, histoire d’être prêt pour le week-end, mais là… c’est la tuile ! Le souffleur pour mon matelas gonflable me lâche… résigné, j’ai donc soufflé à la bouche pour pouvoir dormir… Les mauvaises augures se confirmaient…

Lieu de la convention Grimoire
Nouveau lieu spacieux

Samedi

Samedi matin, debout à 8h15, je prend mon pass à l’accueil une demi-heure plus tard. Le package cadeau est toujours présent, mais il y a une différence notable par rapport au fonctionnement habituel : la restauration n’est plus comprise dans le prix de l’entrée et sera gérée à part. Mon article de l’année dernière aurait-il eu un impact ? :p

Je rentre dans la salle, surtout peuplée de warhammeristes à cette heure-ci. Le gymnase a été bien aménagé : les espaces ne se chevauchent pas et il est facile de circuler. Seul bémol, il n’y a plus que 2/3 tables pour se poser et faire des jeux de société, ce qui est assez peu de mon point de vue. De ce que je comprends, l’escape game est placé dans un des vestiaires et le lieu de la murder est dans un autre bâtiment (je ne fais aucun des deux… JDR powaaaaaa).

Je patiente avec de nouvelles connaissances autour de ce qui va désormais devenir l’habituel Perudo. Pour cette édition, je n’en sortirai pas vainqueur… Mais pour me remonter le moral, Pierre et Claire, deux très bons amis nouvellement toulousains (je sais que Bordeaux vous manque… je le sais) arrivent.

Il est 10h30 lorsque Tristan convoque tous les rôlistes. A ce moment de la journée, j’avoue être assez inquiet : sur les 160 personnes inscrites sur le site de Grimoire, seulement une grosse vingtaine de personnes sont présentes… Je ne suis pas superstitieux de nature, mais là, les signes s’accumulent…

Wifi : Les signes ?! Mes poils ! Sérieux, prendre le temps de faire toute l’inscription, se positionner sur des tables pour au final, non seulement ne pas venir, mais en plus ne pas prévenir, c’est naze les gens ! Je vous dis WIF ! Non mais !

Moi : Pas mieux.

Les présents acceptent un remodelage des tables spontané et je deviens joueur sur une partie improvisée de 11h à 14h dans une ambiance space-opéra, à la tête d’un croiseur de 15 000 personnes pour la glorieuse nation russo-bretonne. Commandant Dekargennekov pour vous servir ! Pour plus d’informations sur ce sympathique délire, rendez-vous comme d’habitude…

Wifi : EN FIN D’ARTICLE !!!

Moi : euh… on va se calmer… pourquoi tu me hurles dans les oreilles ?

Wifi : C’est pour le RP ! Et j’ai encore un peu de colère à évacuer contre ces fils de castors absentéistes !

Moi : J’avoue que si on me faisait le même coup pour les RLDL, j’envisagerais sérieusement la Kill List.

Les orgas viennent prendre nos commandes pour le repas et nous mangeons pendant cette première partie. Je ferai un point repas plus bas. Le début d’après-midi arrive, et heureusement avec lui, de nombreux rôlistes, dont notre trolliste préféré (un vieux de 40 ans, grand, chauve, et toujours une putain de bonne humeur… vous savez tous de qui je veux parler) et mes phénix adorés (Wifi : we wif you !). Nouvelle répartition pour les parties de l’après-midi, et finalement, j’ai une table pleine en tant que MJ. Parce que oui, vous ne rêvez pas, je commence doucement à meujeuter en convention !

Wifi : On ne s’attardera pas sur le fait que tu as fini ton scénario la nuit d’avant, vers 02h du mat’…

Pour l’occasion, j’avais créé un scénario et un système narratif participatif, sans jamais l’avoir testé ni l’un ni l’autre… Autant dire que je me sentais moyennement confiant. Vous allez où vous savez pour plus de détails 😉 Fin vers 18h et petite pause avant 18h30, heure à laquelle les orgas nous invitent à rejoindre la salle du cabaret.

20190217_155600
Feuilles, dés, boire et manger, camarades de jeu… la recette du jdr 😉

Cabaret

Premier constat, en effet, nous sommes moins nombreux, mais je me dis qu’au moins, le bruit pour les parties de la nuit sera moindre. Ensuite, et ce fut une déception, pas le moindre spectacle pour le cabaret… J’ai cru comprendre que la plupart des clubs étudiants de l’INSA n’ont pas donné suite, et que les 2 groupes de musique prévus ont annulé juste avant la convention. Prenant le bon côté des choses, je me dis que cela facilite les échanges avec mes nouveaux compagnons. Oui Solène, je profite des conventions pour rencontrer de nouvelles personnes (comme mon MJ de RPGers sur Macchabées), mais je vous aime quand même et promis je viendrai au milieu des Phénix la prochaine fois 😉

La restauration est tenue par la Hell’s Kitchen (menu sans avocat aveugle :p ) et nous avons tout de même le traditionnel Mon ancêtre Gurdil qui réchauffe l’ambiance ! Cette année, la tombola est faite suivant notre placement au cabaret, un numéro étant inscrit sur la nappe à notre place. Et là, rien ne va plus, je suis le premier à obtenir un lot ! Ma malchance habituelle elle-même est perturbée par les mauvais augures ! Les orgas m’invite à parler des RLDL au moment où je récupère mon lot. La plupart des joueurs ont reçu en main propre le flyer, mais j’insiste sur notre argument, nous avons un internat gratuit pour l’hébergement ! L’annonce est saluée par une salve d’applaudissement ! Je rejoins ma place et observe mon lot : un jeu de société nommé “Cthulhu in the house”…

DING DONG

Wifi : On vient de sonner à ta porte là non ?

Moi : Bizarre, il est 02h du mat’, ça peut être qui ?

DING DONG ! DING DONG ! DING DONG !

Wifi : Je vais voir………… Non ! Pas maintenant !…. M’en fiche c’est pas le moment !……. Oui, on le testera pas sans toi ! Oui c’est promis… Voilà……… Bonne nuit…………. BONNE NUIT J’AI DIS !

Moi : C’était qui ?

Wifi : Guillaume. Il voulait qu’on teste tout de suite ton jeu.

Moi : Ah mince, j’ai prononcé LE mot… j’ai tendance à zapper à quel point il est fan de Lovecraft… Mais comment fait-il pour se TP comme ça ?

Wifi : Crois-moi y’a des choses qu’il ne vaut mieux pas savoir…

Bref, j’ai donc gagné ce jeu et un tee-shirt Hellboy en… L, que j’aurais pu porter il y a 2X de ça ! Je le donne donc à Solène et la tombola continue. Et justement, Solène gagne à son tour un lot ! A l’intérieur, la version d’initiation de Chill v3, qu’elle détient déjà, elle me le donne donc très gentiment. La tombola s’enchaîne jusqu’à cet incident… Le numéro de place de Wifi est désigné, et malgré un fort soutien des trollistes, les orgas font preuve d’un loutrisme inadmissible et refusent de lui donner un lot !

Wifi : C’est une HONTE !

La cérémonie se termine et nous lançons les parties de la nuit. Je me suis inscrit sur Torg Eternity, mené par Zediac, et en belle compagnie, car je suis accompagné de Krugger, Bigyo, sa compagne, et un autre joueur dont j’ai zappé le nom (ma faute). Cette troisième partie de la journée se termine vers 02h du mat’. Je vous laisse deviner où vous pouvez trouver son résumé :p

Je pars me coucher, fatigué, mais en ayant passé une bonne journée.

Point repas

Je fais un point repas ici. Comme évoqué avant, la buvette / restauration était plus classique cette année dans son fonctionnement. Sur la qualité, je n’ai pas grand chose à dire, c’était correct. Un menu “sandwich + boisson + chips OU pomme” était proposé pour 3,50€ (de mémoire). Je trouve les quantités légères et le choix un peu léger également.

Par contre, l’organisation a été brouillonne : il y a eu plusieurs loupés. A titre d’exemples:

  • le samedi midi, les orgas qui faisaient le service à table (très attentionnés 🙂 ) ont oublié les boissons. Et nous, en pleine partie, on s’en est rendu compte que longtemps après.

  • Le dimanche midi, notre commande a été prise à 11h30 (bon timing), mais nous avons eu les sandwiches à 13h, les chips ou dessert à 13h20 et la boisson à 13h40… c’était long et ne pas avoir tout son menu d’un coup était moyen.

  • On s’est vite rendu compte que les orgas ne communiquaient pas beaucoup entre eux, car les messages ne parvenaient pas aux orgas concernés par les demandes.

Bref, une envie de prendre soin des festivaliers, mais des maladresses inconfortables.

Dimanche

Comme la veille, j’arrive un peu avant 9h dans le gymnase. La fatigue se fait un peu sentir, mais j’aborde les joueurs matinaux ainsi que quelques orgas pour préparer les interviews. Parce que oui, j’ai bien aimé préparer les questions avec d’autres personnes à Tarbes, je vais donc adopter cette méthode pour les interviews à venir.

Je me dépêche ensuite de trouver ma table : je me suis inscrit sur Manacosmos, un jdr maison de MJ Tout Doux, l’excellent MJ que j’avais à Grabuge pour Golden Sky Story. Cette fois-ci, la partie durera toute la journée.

Je remarque en passant que pas mal de rôlistes sont déjà partis le samedi soir, c’est dommage.

Je me fais la remarque que, malgré le fait d’être dans un gymnase, nous ne sommes absolument pas gênés par le bruit ou un éventuel écho, très bon point !

Nous finissons la partie (détaillée comme d’habitude… en bas de l’article 😉 ) vers 18h, je fais le tour des “au revoir” pour tous les copains/copines et je rejoins Emilien pour les trois heures de route du retour.

Bilan

Pour résumé en une phrase : j’ai passé un bon moment même si c’était un cran en dessous de l’année précédente.

La volonté des orgas à vouloir prendre soin des joueurs est toujours aussi évidente et globalement, la convention tourne bien.

Alors oui, il y a eu des soucis et tout n’est pas parfait. Cette première tentative de restauration doit se roder avant de bien fonctionner et le cabaret sans animation, c’est dommage.

Mais je reste conscient que Grimoire est une convention à part : c’est un club étudiant, avec toutes les contraintes que cela implique. Notamment l’impossibilité d’avoir des vieux briscards qui organisent ce genre d’événements depuis plus de 15 ans. Leur identité même est d’avoir un mouvement constant dans leurs membres et des jeunes joueurs passionnés se lançant tout juste dans l’organisation de ce type d’événement. Donc c’est normal d’avoir un peu plus d’approximation que les associations vétéranes.

Et je tiens à saluer les orgas qui, malgré les imprévus, ont toujours su réagir rapidement pour trouver des solutions au mieux des joueurs. Je crois que certains d’entre-eux veulent abandonner l’organisation de Grimoire pour l’année prochaine… Et bien mesdames et messieurs, je vous préviens ! Prévu ou non, organisé ou non, je serai de retour l’année prochaine pour venir pinailler sur des détails et passer un bon moment avec vous, parce que je sais que ça sera toujours possible !

Pour revenir au titre, y-a-t-il eu des mauvais auspices ? Bien évidemment non. Je souhaite à cette nouvelle équipe d’orgas de garder ce souci des festivaliers et de leur confort, de garder cette énergie chaleureuse et de garder en tête que chaque nouvelle expérience sera meilleure que la précédente 😉

Wifi : On a bien noté votre venue en groupe aux RLDL avec la bannière du Dragon ! Faut assurer maintenant :p

20190216_210335
Les orgas les plus flous de l’année !

– – – – – – – – – – – – – – – –

Les 4 parties de jdr du week-end

Improvisation n°36, par MJ inconnu / Leader du Parti

Comme évoqué ci-dessus, le MJ nous a improvisé le scénario, et franchement, a très bien su prendre en compte nos maladresses et nos jets de dés calamiteux. Nous avons passé la moitié du scénario à courir après un lapin et l’autre moitié à admirer les talents d’orateur de notre commissaire politique pour garder le contrôle de l’équipage. Bon déconnage qui met en forme pour la suite de la convention !

Croiser les doigts ne suffira pas, par … Moi / Vyrtagh

Je ne vais pas vous spoiler le scénario, mais plutôt vous allécher avec le système de jeu que j’ai mis au point et que les joueurs ont eu l’air de vraiment apprécier ! Le voici :

  • Chaque joueur sera équipé d’un petit tableau veleda et d’un feutre adapté, fournis par le MJ

  • Pour résoudre une situation, on commence par lancer 1d4. Les atouts des personnages ajouteront un bonus de +1, alors que leurs handicaps appliqueront un malus de -1. La situation peut également faire varier le résultat de +/- 1. Une fois les modificateurs appliqués, on se réfère au tableau suivant :

    • 1- : échec de l’action entreprise, avec un facteur aggravant

    • 2 : échec de l’action entreprise

    • 3 : réussite de l’action entreprise

    • 4+ : réussite de l’action entreprise avec un facteur bénéfique

  • Une fois le résultat connu, tous les joueurs et le MJ inscrivent secrètement une application concrète de ce résultat qui peut s’appliquer à la situation en question.

  • Le ou les joueur(s) impliqués dans l’action choisis(sent) ensuite quelle solution s’applique.

A la fin de la partie, 3 joueurs avaient quitté le pays pour se mettre à l’abri, 1 a rejoint le méchant et le dernier s’est fait trahir pour les 3 fuyards et a fini sa longue vie dans une prison. Merci aux joueurs et joueuses pour leur RP, et je suis content que ma playlist diégétique ait fait son petit effet 😉 (spoil exemple : les personnages se sont rencontrés dans un ascenseur et ont eu les 4 minutes de la chanson Superstition de Stevie Wonder pour faire connaissance).

Torg eternity, par Zediac

Ma meilleure partie du week-end (en tant que joueur :p ) ! Commencer avec une équipe de policiers anglais pour basculer dans de la (dark ?) fantaisie je dis oui ! Le système -encore en expérimentation il me semble- est simple d’utilisation, proche de jeux de plateau et favorise les actions d’éclat. Tout ce qui me plait ! Bravo m’sieur le MJ pour l’interprétation des PNJ et à mes camarades joueurs pour l’immersion.

Manacosmos, par MJ Tout Doux

Autant le dire, je ne suis par sûr à 100% du nom. Pour résumé, nous contrôlions des magiciens et les concepts de réalité ont été soumis à rude épreuve pendant la partie dans ce multivers de sphères. Je confirme mon impression de Grabuge 2018, MJ Tout Doux brille pour ses PNJ et ses descriptions.

J’ai eu en revanche quelques soucis : tout d’abord, c’était une partie journée le dimanche, nous étions tous fatigués, je pense qu’il nous aurait fallu un scénario un peu plus rythmé, avec des passages un peu plus nerveux ou tendus. Ensuite, j’ai été très enthousiaste lors de la présentation du système de jeu qui consiste à choisir des domaines de magie, mais sans liste de sorts prédéterminés, ce qui laisse une grande liberté dans le RP de la magie et qui pousse à souvent l’utiliser. Malheureusement, l’utilisation de la magie a été très limité par le ratio de coût en mana / mana max disponible. 2 sorts moyens et pouf ! on ne pouvait plus faire de magie, un peu frustrant.

E.C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.