Life Is Strange : Before the Storm – La Tempête avant le Calme ?

LIS BTS visuel

Et oui on parle de jeu vidéo ! Ça arrive de temps en temps 🙂 Aujourd’hui on fait le bilan de la préquelle de Life Is Strange, dont j’avais parlé il y a quelques années ICI avec la camarade Marie-Flore. Je fais le point au moment où tous les épisodes sont sortis, il ne reste qu’un bonus mais comme il est exclusif , c’est pour les nantis ;)

Un peu de contexte :

Je ne reviendrais pas sur l’historique du studio car j’en ai parlé dans l’article original. Mais aussi parce que BTS (ouais je vais pas écrire “Life Is Strange : Before The Storm” à chaque fois) n’est pas développé par DONTNOD le studio original mais par Deck Nine Games (ex – Idol Minds).

D’après ce que j’ai pu lire, ce sont des fans du premier épisode qui ont proposé à DONTNOD de faire cette préquelle en attendant la sortie de Life Is Strange 2, mais le studio d’origine a été consulté pour assurer une continuité artistique. Sorti en 3 épisodes fin 2017, il nous propose donc une préquelle se déroulant 3 ans avant le premier épisode et nous décrit le passif de Chloé (co-héroïne du premier) et Rachel (personnage clé de l’épisode précédent).

Un mieux sur la technique :

Je l’avais évoqué dans mon premier test, même si la DA est splendide, les animations notamment étaient très rigides. Ici c’est mieux, clairement, on a moins l’impression d’être face à des mannequins mais bien face à des personnages animés. Le moteur étant le même que dans Life Is Strange, c’est plutôt une meilleure maîtrise de l’outil qu’une révolution technique.

Mais du coup, j’ai l’impression qu’on paye ça par un univers plus étroit. Comme si pour avoir de belles animations, on rogne sur l’ouverture du monde, qui était déjà plutôt fermé.

Au point qu’on évolue parfois dans un couloir, avec beaucoup moins d’exploration que par avant. Peut être que cela peut s’expliquer par la nécessité d’amener l’histoire vers un point précis, vers Life Is Strange, ce qui ferme les possibilités scénaristiques. Si vous avez aimé l’exploration et l’enquête du premier opus, ici c’est quasiment disparu… Dommage.

L’histoire est aussi beaucoup plus linéaire et on passe beaucoup plus de temps en spectateurs, cliquant de temps en temps sur des icônes de dialogue qui nous amènent au même point quoiqu’il arrive.

BTS a une charge émotionnelle clairement moins forte. Le fantastique étant réservé à la série “canon”, cette préquelle est plus ordinaire, donc moins forte car rien ne lie les héroïnes à la base. Même si il y a des évènements qui, au fur et à mesure les rapprochent, ça arrive un peu trop vite et trop “out of nowhere” pour s’y attacher. Mais ne vous y trompez pas, elles sont attachantes. On a juste l’impression de passer un peu a coté, on en aurait voulu plus !

Friendship
Des personnages attachants, mais qui auraient pu être mieux traités

Dans le premier épisode, on s’attache aux personnages car elles ont entre elles, une relation forte, qui préexiste à l’histoire racontée. Là, la relation entre les héroïnes est plus téléphonée, même si annoncée dans le premier épisode, elle fait un peu forcée ici.

Enfin on note que Chloé n’est plus doublée par la même comédienne (Ashly Burch) suite à une grève des doubleurs mais par une autre actrice, Rhianna DeVries. Honnêtement la différence n’est pas trop sensible, d’autant que le scénario se passant 3 ans avant le premier opus et vu l’âge des protagonistes, une voix qui change un peu n’a rien de choquant.

Un monde toujours aussi prenant :

Mais ne vous y trompez pas, l’univers de Life Is Strange est toujours là, on voyage toujours autant à Arcadia Bay. Notamment grâce à une BO toujours aussi soignée qui nous offre de beaux moments.

Au niveau gameplay on notre l’apparition du système “d’insolence” qui permet à notre héroïne de déclencher un mini-jeu pour arriver à ses fins à travers une série de choix conversationnels. C’est un outil vraiment intéressant et challengeant, comme quoi, être insolent-e c’est pas si facile 😉

Seulement, c’est assez peu utilisé et franchement (trop) difficile parfois, ce qui coupe un peu l’immersion. Pour autant l’histoire se suit bien et porte une charge émotionnelle suffisante pour se sentir pleinement impliqué-e.

Aussi, bon point pour les parties de JDR dans le jeu qui sont franchement sympathiques 😀

RPG Life Is Strange
Du D&D à l’américaine mais bien sympa 😀

On comprend mieux les tenants et aboutissants des personnages dans Life Is Strange à la fin de BTS et on a hâte de découvrir la suite !

Bref une replongée agréable dans l’univers de Life Is Strange, même si c’est un cran en dessous de l’original. À découvrir si vous avez aimé le premier opus !

PS : cet article a été rédigé avant la sortie de l’épisode Bonus qui signe le retour de Max, héroïne du premier jeu.

Guillaume COEYMANS

Une réflexion sur « Life Is Strange : Before the Storm – La Tempête avant le Calme ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *