Murmures dans les ténèbres : Écouter Lovecraft (Les chroniques du Maître 2/4)

Bonjour à tous ! Suite du dossier sur Howard Philips Lovecraft, je vous conseille vivement de lire le premier article ou du moins l’introduction de celui-ci. Aujourd’hui on parle d’adaptations audiophoniques

Au coin du feu

Pourquoi parler du média radiophonique (ou du moins audio) alors que les grandes heures de la radio et des sagas MP3 semblent être passées ?

Bon déjà parce que la radio vit toujours très bien et que les sagas MP3 reviennent un peu en force, avec l’Épopée Temporelle de Cyprien ou le futur Clyde Vanilla d’Antoine Daniel.

Mais aussi pour deux autres raisons : 1) récemment, France Culture a sorti des adaptations absolument excellentes que je me dois de vous présenter. 2) Également car les écrits du – pas si – reclus de Providence (comme on surnommait parfois HPL), se prêtent particulièrement à l’art du storytelling. Par le vocabulaire, la rythmique et le format (relativement) court, son œuvre est un plaisir à raconter et à écouter.

Nous allons nous pencher ainsi sur deux types d’adaptations : les audiobooks et les adaptations comportant de la mise en scène.

Lovecraft en audiobooks :

Vous pouvez en trouver assez facilement gratuitement sur le net, parfois avec des lecteurs connus. Je vais être assez bref sur ce sujet car il s’agit principalement de lectures assez neutres.

Le plaisir d’entendre ces histoires (d’autant plus si vous trouvez des VO) est réel et nous plonge bien dans l’univers de Lovecraft. Dans l’obscurité, avec vos meilleurs écouteurs sur les oreilles, on peut facilement se laisser emporter dans d’autres mondes !

Livre Audio

Cependant ces lectures sont souvent assez plates et peuvent s’avérer un peu soporifiques dans le cas de longues séances.

Contrairement au second format :

Les adaptations radiophoniques

Les adaptations mises en scène. Principalement portées par France Culture, ces adaptations sont fidèles au texte d’origine, malgré quelques écarts. Mais ces écarts sont parfaitement justifiés par la spécificité du média et ne trahissent pas l’œuvre.

Enfin d’autres écarts tiennent plus de l’actualisation des traductions que de la licence poétique. En effet les traductions dans le commerce (à part la dernière vague de nouvelles versions récemment initiée) datent un peu et retranscrivent parfois assez mal la plume du Maître.

Mais surtout, ces adaptations proposent une mise en scène digne des meilleurs sagas MP3 pour vous plonger au sein de l’univers de HPL.

Radio Ancienne

Pour vous convaincre, petite anecdote : j’étais dans la maison familiale, j’écoutais “La Couleur tombée du ciel”, dans un premier temps seul, puis quelqu’un est revenu et après quelques mots, s’est assis sans mot dire et nous avons écouté la fin de l’histoire dans un silence religieux. Il restait pourtant presque 1h de programme.

Tout cela est dû, à mon sens, à un bon jeu d’acteurs, un travail sonore et musical efficace tout en restant minimaliste. Enfin, c’est aussi le choix des nouvelles qui se prêtent le mieux dans la cosmogonie de Lovecraft.

Voilà pour les adaptations audio du maître !  Comme vous voyez, je vous conseille très fortement de vous pencher sur les adaptations de France Culture :).

Vous pourrez retrouver les adaptations ainsi que d’excellentes émissions sur Lovecraft ICI !

N’hésitez pas à me suggérer d’autres formats dans les commentaires et merci de m’avoir lu !

Guillaume COEYMANS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *