Clyde Vanilla VS L’épopée Temporelle : Who wins ?

Clyde Vanilla et L'épopée Temporelle

Aujourd’hui, on sort un peu de l’univers du jeu pour aller vers un autre univers qui me parle beaucoup : les sagas MP3. En effet, ce type d’œuvres reprend son envol grâce aux deux histoires phares du moment : L’épopée Temporelle de Cyprien et Clyde Vanilla d’Antoine Daniel. On fait le point sur ces deux sagas !

Les sagas MP3 : une histoire de cœur !

J’ai fait mon éducation culturelle dans les années 2000/10 (pour les uns, je suis vieux, pour les autres je suis un gamin, du coup on fait quoi ? x) ) ce qui correspond à une forme d’âge d’or des sagas MP3. Je me rappelle avec émotion les CD qu’on s’échangeait avec les épisodes du Donjon de Naheulbeuk dessus (et oui à l’époque les clés USB étaient bien trop chères), Les Aventurier du Survivaure, puis la découverte de Reflets d’Acide, les cross-over avec Adoprixtoxis et les séries plus confidentielles tel La Tour de Baal.

Je dirai même qu’avant tout ça il y avait le fantastique François Pérusse qui a inspiré une vague d’humoristes sur le web de par son style… Mais qui a aussi inculqué une quantité incroyable de blagues moisies dans les têtes des geeks du monde francophone.

Enfin bref il y en avait pour tous les goûts et ça a construit pour beaucoup la culture geek française à mon sens.

Mais autour des années 2010, la plupart des sagas se sont “assagies”, voire arrêtées pour tout un tas de raisons (notamment Naheulbeuk qui s’est dirigé vers d’autre formats). Depuis donc quelques années le terrain était pauvre en termes de sagas MP3 neuves. Finalement en 2017, double surprise : le plus gros vidéaste de France Cyprien et l’excellent Antoine Daniel lancent leur sagas respectives.

Là, ma curiosité était piquée, j’adore les sagas MP3 et deux “gros morceaux” de Youtube s’y mettent, avec deux univers très différents. Je ne pouvais qu’être impatient et après écoute des deux histoires, il y a beaucoup de choses à dire !

L’Épopée Temporelle : le mètre étalon

Cyprien est le vidéaste en ligne le plus populaire de France, fort de plus de 11 millions d’abonnés, ses vidéos au format podcast ont démocratisé ce format et ont participé à l’émergence du Youtube en France.

Puis il a su se renouveler en proposant des courts métrages, des séries TV, une chaîne Gaming etc.

Cyprien aka Monsieur Dream

Je suis de loin son travail, qui est toujours de très bonne facture, même si c’est très lisse et avec peu de parti pris. En gros on reste dans du très superficiel et très consensuel, c’est toujours très bien fait mais à mon sens, peu de prise de risque.

La saga MP3 semblait justement être une prise de risque, car ce format est peut être moins familier à son public (plutôt constitué d’ados/jeunes adultes).

Alors qu’est ce que ça donne ?

Une technique irréprochable :

Clairement c’est ce qui saute aux yeux … Enfin aux oreilles. La qualité audio est irréprochable; les voix sont claires, les musiques présentes sans être gênantes, les bruitages de qualité et le mixage excellent.

De même, les épisodes diffusés sur Youtube sont magnifiquement illustrés par une pléthore d’artistes connus ou plus confidentiels mais tous de grand talent. Juste, c’est un défaut sans l’être, le chara-design évolue d’un artwork a l’autre, passant parfois du tout au tout, ce qui est un peu dommage. Mais du coup on a aussi des belles variations qui font bien plaisir.

La présence de voix connues est aussi un plaisir, de François Berland ou Dorothée Pousséo,voire même des Brigitte Le Cordier ou Allison Wheeler ce qui amène une belle diversité de voix et de timbres.

Au scénario on retrouve une très belle brochette avec Cyprien Iov, François Descraques, Yacine Belhousse et Bruno Muschio. Ce qui est gage d’une histoire qui se tient bien (mais on en reparle plus tard).

“De l’audace encore de l’audace et toujours de l’audace !”

Si j’avais cru un jour citer Danton ici … Tout ça pour dire que nous sommes face à un œuvre très belle, techniquement très aboutie et conçue pour plaire au plus grand nombre.

Et c’est là que le bât blesse, comme lorsqu’on voit un énorme blockbuster, la technique est parfaite et il est difficile de trouver des défauts rédhibitoires.

Mais du coup il manque l’âme, le caractère, de la prise de risque, bref des partis pris. L’histoire est finalement très très bateau (pourtant quand on voit les auteurs c’est surprenant ! ). Il s’agit d’un loser qui veut retrouver l’amour de sa copine trop bien pour lui, à travers des aventures extraordinaires. Franchement ça va pas chercher très loin, et c’est dommage ! Quand on voit ce que le média permet et l’inventivité de l’équipe, on a un sentiment d’être passé à coté de quelque chose.

Ce n’est pas mauvais clairement, c’est même bon, mais j’ai peur que ça ne fasse pas date car il n’y a pas de moment très marquant.

Une saison deux semble prévue, j’espère, maintenant que la technique est maitrisée, des partis pris forts pourront être pris pour nous emmener voyager loin !

Clyde Vanilla : L’art et la manière

Comment présenter Antoine Daniel et son univers ? En gros c’est aussi un vidéaste sur Youtube qui s’est fait connaître par la critique de vidéos sur le format de ce que proposait Ray William Johnson, ou en France Salut Les Geeks.

Antoine Daniel aka … Antoine Daniel

Très orienté vers le weird, le bizarre et tout ce qui traine dans les bas fonds du web. Très populaire, son émission phare What The Cut est en pause pour le moment et son retour est attendu depuis longtemps sur les internets francophones.

Très perfectionniste, il a établi un standard pour les vidéos Youtube avec une qualité particulièrement élevé au fil du temps. On attend donc avec impatience ses nouveaux projets. C’est ainsi qu’il nous annonce l’arrivée de Clyde Vanilla, une saga MP3 de science fiction humoristique. Alors koiçadonne tout ça ?

Une prod’ léchée :

Antoine Daniel vient des métiers du son et ça se sent. L’audio est superbe et parfaitement léchée. Je ne vais pas redire ce que j’ai dit pour l’Épopée Temporelle mais on est sur du même niveau de production.

En revanche, le nombre de voix disponible est assez faible et parfois l’identification des protagonistes n’est pas évidente dû à des voix trop proches. C’est dommage, car quand on voit ce que faisait Pen Of Chaos et le Donjon de Naheulbeuk pour proposer un maximum de voix en modifiant la sienne, on aurait pu attendre un peu plus de ce coté là.

Un saga personnelle :

C’est ce qui frappe immédiatement à l’écoute. Même si Antoine Daniel a écrit et réalisé sa saga avec Wendöh, celle-ci transpire du style antoinedanielesque. C’est difficile à expliquer mais si vous êtes familier du style, vous retrouverez tout ce qui fait l’univers de What The Cut et ses autres travaux dans Clyde Vanilla.

C’est ce qui en fait une œuvre avec de vrais partis pris. Forcément, ça ne plaira pas à tout le monde, l’univers étant trash, cru et parfois assez sale. Mais personnellement ça me parle, et je me laisse bien emporter dans les aventures de Clyde et ses comparses.

C’est donc à la fois une œuvre plus “adulte” mais aussi plus … Je ne sais pas comment formuler ça clairement… On va dire “débile” dans le sens où l’on sent que c’est un délire entre amis à la base, qui s’est transformé en projet réel et sérieux.

Mais comme c’est une œuvre très personnelle, on y retrouve les qualités du style d’Antoine Daniel, mais aussi les défauts. Cela s’est vu dans les dernier What The Cut, M Daniel est d’abord un grand fan. Fan de la culture geek , de séries télés, de films, etc. Il a donc tendance à rendre hommage à ce qu’il aime dans ses travaux, mais ces hommages tiennent parfois du copier/coller.

C’est vraiment dommage, je pense notamment au personnage d’Archiford dans Clyde Vanilla qui est un hommage à Rick de Rick & Morty, au point d’en être un quasi décalque.

A l’heure actuelle on ne sait pas s’il y aura une saison 2, mais je l’espère ! Cette saga m’a rappelé les grands moments des Sagas MP3 et ça donne vraiment envie de s’y replonger !

Voilà pour ce petit “duel”, je vous conseille de vous faire votre avis car les styles sont très différents. Je pense qu’à la lecture vous vous êtes probablement fait une idée de mon opinion !

Je précise qu’il n’est absolument pas question de dire que l’une est bien et l’autre pourrie mais bien de comparer deux approches différentes que je trouve très intéressantes.

Et vous, qu’en avez vous pensé ?

Merci de m’avoir lu et n’hésitez pas à partager cet article !

Guillaume COEYMANS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *